ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Politiques et Management Public

0758-1726
 

 ARTICLE VOL 36/1 - 2019  - pp.9-32  - doi:10.3166/pmp.36.2019.0002
TITRE
Innovation instrumentale et pluralisme cognitif : la réception du diagnostic de sécurité dans les organisations policières

RÉSUMÉ

L’article étudie la relation entre, d’une part, l’innovation en matière d’instruments d’action publique et, d’autre part, les matrices cognitives qui sous-tendent les manières de penser et d’agir dans un secteur d’action publique, ici celui de l’action policière (policing). En nous basant sur le cas des usages policiers du diagnostic de sécurité, nous montrons que la carrière d’un nouvel outil d’intelligence dépend, pour une bonne part, de la réception différentielle dont il fait l’objet de la part des différentes communautés cognitives qui composent l’univers professionnel du secteur. Cela signifie que l’innovation pénètre le secteur en empruntant les chemins de moindre résistance, c’est-à-dire en s’implantant d’abord dans les communautés de métier dont la matrice de cognitive de référence présente le plus d’affinités et le moins d’incompatibilités avec le nouvel instrument. Par la suite, l’innovation peut circuler vers des registres professionnels qui offrent un terreau moins favorable à son appropriation, mais c’est au prix de transformations substantielles de l’instrument et de ses usages.



ABSTRACT

This paper examines the relations between, on the one hand, innovation in policy instruments and, on the other hand, cognitive frames of stakeholders involved in policy making and policy implementation. We are basing our analysis on a review of what police science literature tells us about the use of a specific intelligence tool, namely public safety diagnosis, in the realm of policing. We show that the trajectory of this kind of policy innovation is heavily dependent on how the different cognitive communities of the policing profession make sense and take ownership of the new tool. We support the hypothesis that a new policy instrument finds its way into a policy sector by being adopted by the professional community whose cognitive frame has the most affinities and the less misfits with that instrument. After that, the innovation can spread to other communities in the policy sector, even if these communities have a poor goodness of fit with that innovation, but such policy transfers induce substantial transformations of the instrument and of its uses.



AUTEUR(S)
Thierry DELPEUCH

MOTS-CLÉS
instruments d’action publique, approches cognitives, innovation, cadres cognitifs, police.

KEYWORDS
Policy instruments, management tools, policy innovation, policy frames, policing, organiza- tional cognition.

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 4.0 €
• Non abonné : 8.0 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (849 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier