ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne

APPEL À
CONTRIBUTION
Les espaces favorables à l'innovation dans le champ de la santé et des politiques publiques : de l'émergence à la diffusion

La fabrique des politiques publiques : une construction plurielle
En savoir plus >>
Autres revues >>

Politiques et Management Public

0758-1726
 

 ARTICLE VOL 31/2 - 2014  - pp.151-167  - doi:10.3166/pmp.31.151-167
TITRE
Le NIMBY (Not in My Backyard) : une dénonciation du localisme qui maintient l'illusion du local

TITLE
The NIMBY (Not in My Backyard) Stigma: a localism denunciation that maintains the illusion of the local dimension

RÉSUMÉ
Le terme NIMBY (Not in My Backyard) désigne l’opposition d’intérêts privés à l’implantation à proximité de leur domicile d’un équipement destiné à satisfaire des besoins collectifs. Les théories du NIMBY s’opposent sur plusieurs points mais ont pour point commun de le définir comme une opposition strictement locale et en quelque sorte « auto-référente ». Alors que l’engagement pour contrer cette étiquette stigmatisante aussi bien que l’implantation de l’équipement est coûteux tandis que le succès n’est en rien garanti, on peut se demander quelles en sont les sources. À partir de l’étude de l’implantation des éoliennes dans une région française, cet article montre que celui-ci résulte d’une dynamique d’interactions fortement influencée par la façon dont certains des acteurs ont vécu l’introduction des mêmes politiques sur d’autres territoires. Ces influences extérieures sont pourtant masquées par le terme même de NIMBY qui maintient l’illusion d’un local qui ne correspond plus guère à notre quotidien.


ABSTRACT
The NIMBY (Not in My Backyard) Stigma: a localism denunciation that maintains the illusion of the local dimension. The term NIMBY (Not in My Backyard) refers to the opposition of private interests related to the location, near to their homes, of a Facility designed to satisfy collectives needs. Although the various NIMBY’s theories are opposed on several regards, they join each other in one point, NIMBY is a strictly local opposition that auto refers to an equipment installation.The label of NIMBY implies a kind of stigmatization and makes people accused of tight localism. Furthermore, the strategies deployed to get off from this stigma, as well as to prevent the installation of the equipment, whereas the success cannot be guaranteed, have an expensive cost. So far we can legitimately wonder what the reasons of this involvement are. Since the study of the wind power installation in a French region, this paper wants to figure out that this involvement occurred from a localized dynamic of interactions. At last, this dynamic seems also shaped by the way the actors feel about the implementation of the same policies in other territories. Since these external influences are however hidden by the term of NIMBY, they maintain a local dimension that is more an illusion that the reality of our daily life.


AUTEUR(S)
Laurie BÉHAR, Vincent SIMOULIN

MOTS-CLÉS
bien public, environnement, expertise, participation politique, système politique local

KEYWORDS
environment, local political system, political participation, public good, scientific expertise

BIBLIOGRAPHIE
pmp.revuesonline.com/revues/43/10.3166/pmp.31.151-167.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (331 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier