ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne

APPEL À
CONTRIBUTION
Les espaces favorables à l'innovation dans le champ de la santé et des politiques publiques : de l'émergence à la diffusion

La fabrique des politiques publiques : une construction plurielle
En savoir plus >>
Autres revues >>

Politiques et Management Public

0758-1726
 

 ARTICLE VOL 30/4 - 2013  - pp.537-555  - doi:10.3166/pmp.30.537-555
TITRE
Quand les collectivités territoriales s’engagent dans le service civique : logiques d’affichage politique et choix d’un modèle d’intervention

TITLE
When local authorities engage in civic service implementation: political advertising direction and organizational models choice

RÉSUMÉ

Le service civique est un dispositif national créé en mai 2010 visant à favoriser l’engagement citoyen des jeunes de 16 à 25 ans. Héritier des volontariats civils, puis du service civil volontaire, il est porteur de valeurs symboliques fortes qui s’apparentent aux anciennes fonctions sociales et politiques attribuées à la conscription. Si les associations sont les principales structures d’accueil des volontaires, un nombre croissant de collectivités territoriales sollicite un agrément ou établisse un partenariat avec une association agréée. Alors que le service civique est un dispositif incitatif qui ne relève pas des missions des collectivités territoriales, comment comprendre leur engagement dans sa mise en œuvre ? À partir d’une enquête réalisée en 2011 auprès de quatre collectivités territoriales et de l’association Unis-Cité, cet article vise à analyser les justifications, tant symboliques qu’organisationnelles, de cet engagement. Il montre que la flexibilité du service civique, véritable objet-frontière, révèle des appropriations multiples, entre logiques d’affichage politique et choix d’un modèle d’intervention.



ABSTRACT

Civic service (“service civique”) is a national tool created in 2010 to promote citizen engagement of youth from 16 to 25 years old. Heir to the voluntary civil program (“volontariat civil”) and then voluntary civil service (“service civil volontaire”), it conveys strong symbolical values, linked with the social and political functions previously attributed to national conscription. If associations have been the main entities for recruiting youth, a growing number of local authorities are beginning to sign agreements or establish partnerships with approved associations. Civic service is an incentive-based tool that is not within the remit of local authorities, so why do local authorities decide to support it? Based on a qualitative survey conducted in 2011 on four local authorities and Unis-Cité, an association specialized in civilian service, this article analyses the symbolical and organizational justifications of this mobilization. It shows that the constitutive flexibility of this tool, which functions as a true boundary object, allows for different interpretations for local authorities, between political advertising direction and organizational models choice.



AUTEUR(S)
Valérie BECQUET, Camille BOUBAL

MOTS-CLÉS
service civique, jeunesse, objet-frontière, collectivités territoriales, action publique.

KEYWORDS
civic service, youth, boundary object, local authorities, public policy.

BIBLIOGRAPHIE
pmp.revuesonline.com/revues/43/10.3166/pmp.30.537-555.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (457 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier