ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne

APPEL À
CONTRIBUTION
Les espaces favorables à l'innovation dans le champ de la santé et des politiques publiques : de l'émergence à la diffusion

La fabrique des politiques publiques : une construction plurielle
En savoir plus >>
Autres revues >>

Politiques et Management Public

0758-1726
 

 ARTICLE VOL 29/1 - 2012  - pp.21-38  - doi:10.3166/pmp.29.21-38
TITRE
Consultance managériale et modernisation de l’État en Belgique. Le cas des réformes de l’organisation judiciaire belge

TITLE
Management Consulting and State Modernization in Belgium. The Example of the Reforms of Belgian Judiciary

RÉSUMÉ
L’État fédéral belge a fait appel de manière massive aux consultants privés au début des années 2000 afin d’adapter ses structures au nouveau management public. Le secteur de la Justice a connu un mouvement similaire d’externalisation de l’expertise vers des firmes privées. Celles-ci ont toutefois été rapidement marginalisées en raison d’une prégnance de la consultance universitaire et du développement d’organes d’expertise internes dont l’administration judiciaire était jusque-là dépourvue. Cet article analyse les facteurs de cette marginalisation et montre notamment que les gouvernements tendent à utiliser les consultants extérieurs essentiellement comme outils de légitimation des principes managériaux auprès des magistrats, ce qui favorise une consultance universitaire plus proche du monde des acteurs de la Justice.


ABSTRACT
Management Consulting and State Modernization in Belgium. The Example of the Reforms of Belgian Judiciary. In the early 2000s, the Belgian federal state has resorted to private consultants on a massive scale in an effort to adapt its structures to the new public management. The sector of Justice has experienced the same trend consisting in outsourcing expertise to private firms in order to reform. In this field however, private consulting firms were quickly marginalized because of the preference for academic consultancy and the development of internal bodies of expertise that were lacking hitherto in the Justice apparatus. This article analyzes the factors that have been pivotal in the marginalization of private actors, then argues that successive governments have tended to use external consultants primarily as tools aimed at legitimizing the new managerial principles among reluctant judges, a strategy that has precisely favoured academic rather than private consultancy because the actors of the former are much closer to the world of Justice and hence more acceptable“mediators”.


AUTEUR(S)
Joël FICET

MOTS-CLÉS
Management public, modernisation de l’État, système judiciaire, consultance

KEYWORDS
Public Management, Modernisation of the State, Judicial System, Consulting

BIBLIOGRAPHIE
pmp.revuesonline.com/revues/43/10.3166/pmp.29.21-38.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (630 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier